Une photo d’Enoch Burke, qui a échoué dans sa tentative d’être libéré de prison. (@DrHaroldNews/Twitter)

L’enseignant désabusé Enoch Burke a échoué dans sa tentative d’être libéré de prison après avoir bafoué une ordonnance du tribunal.

Burke était fermé le 5 septembre après avoir enfreint une ordonnance du tribunal l’empêchant de fréquenter les locaux de la Wilson Hospital School en Irlande.

Le mandat a été obtenu après un “vol” au cours duquel il face à la colère principal sur la direction de se référer à un élève transgenre par leurs pronoms corrects.

Le chrétien évangélique a affirmé que l’utilisation de ses pronoms irait à l’encontre de ses croyances religieuses et a refusé de le faire.

Il a ensuite été placé en congé administratif pour son explosion publique en attendant une audience disciplinaire, mais il a ignoré les ordres de rester à l’écart de l’école et a dit à un juge qu’il continuerait à fréquenter l’établissement. Cela l’a conduit en prison pour outrage au tribunal.

“J’aime mon école”, a déclaré Burke. « Je suis ici aujourd’hui parce que je n’appellerais pas un garçon une fille. Ce n’est pas quelque chose que je vais faire, c’est une violation de ma conscience.”

Depuis lors, il tente d’obtenir du tribunal qu’il annule les mandats. Comparaître devant le tribunal lundi(12 septembre) Burke s’est représenté avec l’aide de son frère, affirmant que la procédure disciplinaire utilisée contre lui était “inconstitutionnelle et illégale”.

“Je devrais rentrer à la maison avec mon père et mon frère ce soir”, a déclaré Burke, ajoutant que la décision de le mettre en congé payé était “déraisonnable, injuste, injuste et illégale”.

L’école a déjà arrêté l’audience disciplinaire

Burke a également ajouté qu’il serait “inadmissible” d’autoriser la tenue d’une audience disciplinaire à Mullingar le 14 septembre.

L’avocate Rosemary Mallon, qui représente la Wilson’s Hospital School, a répondu que l’audience avait déjà été arrêtée mercredi, ajoutant que si Burke avait contacté les avocats de l’école, il aurait su que l’audience n’aurait pas lieu.

En fin de compte, le juge Conor Dignam a rejeté la demande de Burke, affirmant qu’il n’était pas nécessaire d’accorder trois des injonctions demandées par Burke car l’audience n’avait pas lieu. Cependant, il a retardé la demande de Burke pour l’empêcher d’être mis en congé administratif.

Une autre date d’audience a été fixée au mercredi 14 septembre, date à laquelle l’audience préprogrammée devait avoir lieu.

Burke devrait rester en prison jusqu’à ce qu’il disculpe son outrage ou par ordonnance du tribunal.



اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني
اضغط هنا للحصول على حساب مجاني

Leave a Reply

Your email address will not be published.