Le prince William et le roi Charles font souvent la une des journaux pour leur soutien à la communauté LGBTQ+. (Getty Images)

Après la mort de la reine, la famille royale entre dans une nouvelle ère. Mais sera-t-elle plus vocale sur les droits LGBTQ+ ?

La reine Elizabeth II est décédée le 8 septembre et le roi Charles III est monté sur le trône.

Son règne de 70 ans nous avons vu un changement transformateur au Royaume-Uniy compris les principales lois qui ont fait progresser les droits LGBTQ+, notamment la dépénalisation partielle de l’homosexualité en 1967 et la loi de 2014 sur le mariage (couples de même sexe).

Cependant, feu la reine a évité de commenter publiquement les droits LGBTQ +. Elle est restée en dehors des problèmes sociaux et politiques, et il semble que les droits LGBTQ +, même au 21e siècle, étaient considérés comme cela.

Le roi Charles III a largement suivi ses traces et il n’y a aucune trace de lui s’exprimant sur les droits LGBTQ +.

Sir Elton John s’est précédemment porté garant de Charles, exprimant sa confiance que lui et le prince Harry utiliseront leur influence pour décriminaliser l’homosexualité dans tous les États du Commonwealth.

Les relations homosexuelles restent illégales dans de nombreux pays autrefois colonisés par la Grande-Bretagne, dont beaucoup forment maintenant le Commonwealth.

“Les choses ne se font pas du jour au lendemain. Vous ne pouvez pas changer une culture et une façon de penser du jour au lendemain. Mais vous pouvez certainement entrer dans l’eau et bien faire. Si vous n’entrez pas dans l’eau, rien ne sera fait”, a déclaré Elton en 2018. Temps gais signalé.

“Je pense que le prince Charles, lorsqu’il sera nommé à la tête du Commonwealth, fera des choses comme ça.”

Prince William

Cela reste à voir. Mais ce qui est certain, c’est que la jeune génération de membres de la famille royale a été beaucoup plus vocale dans son soutien aux droits LGBTQ+.

Prince Williamle nouveau prince de Galles et héritier du trône, a déclaré en 2019 que ce serait “tout à fait bien” si ses enfants devenaient gays ou lesbiennes.

Lors d’une visite à la base londonienne de l’association caritative LGBTQ+ akt (Albert Kennedy Trust), un jeune homme a demandé à William comment il réagirait au coming-out de son enfant.

Il a répondu: “Je pense que vous ne commencez pas vraiment à y penser tant que vous n’êtes pas parent et je pense – évidemment, tout à fait d’accord avec moi”, a-t-il déclaré. Gardien.

William a déclaré qu’il avait discuté du sujet avec sa femme Catherine, aujourd’hui princesse de Galles, et s’était dit préoccupé par la pression à laquelle les gens sont confrontés lorsqu’ils sortent.

Il a ajouté: “Je soutiens pleinement la décision qu’ils prennent, mais je m’inquiète du point de vue d’un parent du nombre d’obstacles, de discours de haine, de persécution et de discrimination qui pourraient survenir.”

Il a été applaudi par les membres de la communauté, y compris Est-ce que les jeunespour ses paroles.

Ce n’était pas la première fois que William soutenait la communauté. En 2016, il a invité des personnes LGBTQ + au palais de Kensington pour en savoir plus sur l’intimidation dans la communauté, et l’année précédente, il a dirigé une atelier diversité anti-harcèlement.

Cette même année, elle entre dans l’histoire en figurant sur sa couverture Attitude magazine, devenant le premier royal à poser pour une publication LGBTQ+.

William, un fan de football renommé, n’a pas tardé à envoyer des mots de soutien au footballeur de Blackpool Jacques Daniels après être sorti gay.

Il s’est adressé à Twitter pour dire qu’il espérait que la décision de Daniels “de s’exprimer donne aux autres la confiance nécessaire pour faire de même”.

Ailleurs sur les réseaux sociaux, William et Kate se sont rendus sur Instagram en juin pour marquer le mois de la fierté et souligner l’association caritative pour la santé mentale Shout et le travail qu’elle accomplit pour soutenir les personnes LGBTQ +.

En particulier, William et Catherine ont fait face à des réactions négatives cette année alors qu’ils se lançaient dans une tournée mal accueillie dans les Caraïbes, renouvelant les appels pour que le royal s’excuse pour son passé colonial et les nations des Caraïbes qui ont toujours le monarque britannique à la tête de Etat. devenir des républiques.

Le prince Harry et la princesse Diana

Le duc et la duchesse de Sussex, le prince Harry et Meghan ont également montré leur soutien à la communauté LGBTQ +, notamment en devenant la première membres de la famille royale pour célébrer publiquement le mois de la fierté.

En mémoire de sa mère Diana, le prince Harry s’est efforcé de sensibiliser et de combattre la stigmatisation du VIH/sida, une mission qui l’a récemment conduit à exhorte tout le monde à se faire tester.

En 2016, le prince Harry a été testé pour le VIH lors d’une émission en direct, et depuis lors, le nombre de tests a explosé.

Le prince Harry a décrit le travail de sa mère comme “un travail inachevé” et a ajouté : “Je me sens obligé d’essayer de continuer autant que possible. Je ne pourrai jamais remplir ses chaussures, surtout dans cet espace spécial, ce qu’il a fait, ce qu’il a représenté et à quel point elle s’est exprimée sur la question.”

Au plus fort de la crise du sida, la princesse Diana a effectué de nombreuses visites à Mildmay – un hôpital caritatif pour le VIH dans l’est de Londres – et l’a fait savoir serrer la main d’un patient dans un mouvement qui a contribué à réduire la stigmatisation entourant le virus.

À l’époque, Diana a déclaré : « Le VIH ne rend pas les gens dangereux à connaître.

“Pour que vous puissiez leur serrer la main et leur faire un câlin, Dieu sait qu’ils en ont besoin.”

On se souvient encore aujourd’hui de la gentillesse et de la générosité de la princesse de Galles et, en 2015, le prince Harry portait un ruban rouge contre le sida alors qu’il visité Mildmay.

“Quand ma mère tenait la main d’un homme mourant du sida”, a déclaré le prince, “personne n’aurait imaginé qu’un quart de siècle plus tard, il y aurait un traitement qui pourrait aider les personnes séropositives à vivre pleinement, en bonne santé, aimant. des vies.”



CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH
CLICK HERE TO GET YOUR FIXED MATCH

Leave a Reply

Your email address will not be published.