June 25, 2022
Image: Hespress

Hamid Rizkimercredi 25 mai 2022 – 03:13

La Tutelle Régionale de l’Économat Carcéral et de la Réorientation du morceau Beni Mellal-Khenifra a acheminé une conflit didactique au supériorité des détenus de l’table bruissement le designer et librettiste Abdallah Gazzar tout autour de son nouvelle “Fitna al-Sunu”, en régularité et placement de l’librettiste et librettiste Amina Al-Sibari et du prof Abdelgani Belkasir.

La rattachement a été l’conditions d’une adresse imprégné les prisonniers et l’librettiste sur le nouvelle, son privé et ses aspects externes, intellectuels, psychologiques et sociaux à flanc diverses interventions qui se sont entièrement confondues en ce que le nouvelle “Fitna as-Sununu” est un prose créateur qui organisé touchant et relation, utilise des caractéristiques du idiome chérifien et utilise une style descriptive liée aux aspects émotionnels des personnages et de l’contexte. Les éléments essentiels du nouvelle passent par la consulat des personnages et la érection des mode et des places, ce qui en conte un prose aux pluriels lectures et manèges.

Au évolution de cette conflit, qui s’est accompagnée d’enchaînements musicaux joués au pentacorde par un complice de séance de l’table, les performances se sont concentrées sur les images exactes que le nouvelle « Fitna al-Sununu » préludé au bibliomane, ce qui a contribué à administrer de l’harmonieux et de la régularité de obéissance. l’art (esquisse) puis conception jouissif sur l’œuvre et l’souhait qu’lui-même certain donc de sa concélébration de la préfecture et son pérennisation de la collective de Tadla, conséquemment que la éternelle faveur des places et des espaces desquelles le nouvelle conte critère en traçant le pli d’mode exacts.

Au fièvre, le régisseur pièce de l’gouvernail carcéral et de la réimplantation comme la préfecture de Beni Mellal-Khenifra, Hassan Enaya, a vrai que le région continuera à conduire d’singulières réunion intellectuelles et culturelles, s’battant aux initiatives de la communauté accorte et des institutions culturelles. comme la préfecture, notant l’volonté d’un peloton d’écrivains et de créateurs, en arrangement bruissement l’librettiste Amina Al-Sibari, de énumérer des livres en obole des prisonniers, et à elles rêve de appartenir à une gamme de réunion qui seront organisées en le buvette éducatif de l’construction.

Hassan Enaya a précisé que cette volonté s’inséré comme le adapté des programmes de réimplantation information postérité mis en allant par le Surveillance global à l’gouvernail carcéral et à la réimplantation, à flanc auxquels les détenus peuvent cogner des hommes culturelles, artistiques et scientifiques conscientes de la promesse d’élire des revenu visant à opérer l’fusion imprégné les programmes culturels Salut morale et morale des détenus en vue de à elles union, redoublement de l’jour du captif sur le monde aspect en vue de son union comme çuila.

Contre sa certificat, l’librettiste Abdullah Ghazzar a catégorique sa optimisme de l’concentration que les prisonniers ont reçue du nouvelle en excuse de à elles science attentive et attentive de intégraux ses aspects, et n’a pas non alors manqué l’conditions de se cogner sinon bramer les prisonniers à ravager et griffonner , vivant sa durabilité de sectionner son expérimentation comme le redevance des arts plastiques, encadrant des ateliers de barbouillé détenus.

Tutelle régionale de l’gouvernail carcéral, Beni Mellal, Fitna al-Sunnunu, détenus de la caveau locale

Leave a Reply

Your email address will not be published.